[ARCHIVES 2011] Interview Père Cyprien

Le Père Cyprien Ahouré de la mission catholique :

« La réconciliation est possible à Duékoué »

Le Père Cyprien Ahouré, responsable de la mission catholique de Duékoué, dans un entretien, exprime son optimisme quant à la réconciliation dans cette localité. Une ville qui connaît une fracture sociale sans précédent.

Dites-nous, qui est le Père Cyprien ?

Je suis un Salésien de Don Bosco. Nous sommes une congrégation religieuse représentée dans le monde entier. Nous sommes présent à Duékoué depuis plus de trente ans. Cela fait sept ou huit mois que je suis là. Les choses vont si vite : j’ai travaillé durant quatre ans au Cameroun. Puis, pendant quatre autres au Burkina-Faso. La Côte d’Ivoire est mon premier poste d’affectation. J’y suis arrivé au moment où elle est en crise. J’espère que le conflit a pris fin avec la prise effective du pouvoir par monsieur Ouattara.

On vous connaît guide religieux, mais vous vous impliquez dans l’humanitaire. Comment expliquez-vous une telle mutation ?

Il faut dire que dans notre formation, nous sommes plus ou moins préparés à tout cela. Les Salésiens de Don Bosco ont une reconnaissance mondiale en matière d’accueil, d’accompagnement et autres. Au Soudan, nous avons fait nos preuves. De même qu’en RDC (République démocratique du Congo, NDLR). Chaque fois que des crises surviennent, les populations trouvent refuge dans les missions catholiques. C’est la première fois que je m’implique dans l’humanitaire. J’apprends aux côtés d’autres humanitaires.

Dans quel état aviez-vous accueilli ces populations, dont la plupart sont ici depuis décembre ?

Ce sont des gens désespérés venus de différentes localités, suite à la crise postélectorale. Ils sont Guérés, pour la majorité d’entre eux. Mais toute la population de Duékoué a souffert de cette crise. Elle veut la paix, la stabilité,… Le conflit a détérioré les relations sociales (intercommunautaires et interethniques, NDLR). Les personnes déplacées dans cette mission catholique souhaitent vivre avec leurs frères restés en dehors. Ceux-ci les attendent à bras ouverts. Nous avons fait assez pour emmener les populations à se parler entre elles pour se faire confiance mutuellement ; pour qu’elles comprennent qu’il est possible pour chacune de vivre avec l’autre, même si à un moment donné, l’une ou l’autre s’est sentie brimée.

Plusieurs campagnes de sensibilisation ont été menées auprès de ces déplacés pour les rassurer de retourner chez eux. Qu’est-ce qui les retient ?

Ils évoquent le problème de l’insécurité. Mais en réalité, ils craignent la faim. Puisqu’ils ne sont pas allés dans leurs champs à cause de la crise, c’est sûr qu’ils n’ont pas semé. Pas plus qu’ils ne récolteront. Qui ne sème pas ne récolte pas ! Avec l’assistance qui leur est apportée à la mission catholique, il leur est difficile de partir. Nous leur disons qu’ils seront aidés et nous le ferons. En outre, certains n’ont plus de maison. Des villages ont été décimés ; des quartiers ont été détruits. Il faut reconstruire tout cela. Les politiques doivent aussi penser à aider leurs parents. Les FRCI (Forces républicaines de Côte d’Ivoire, NDLR) avec les forces impartiales (les forces françaises de Licorne et celles de l’Onuci, NDLR) sont en train de sécuriser la région. Nous sommes confiants : dans quelques jours, tout rentrera dans l’ordre.

Au vu de ce qui se fait, est-ce que les déplacés ont l’intention de retourner chez eux ?

Certains  sont repartis chez eux. Nous avons des informations selon lesquelles des villages commenceraient à être peuplés. Quand l’action humanitaire se fait sur place, les gens bougent. Il est vrai que ceux qui sont partis ne sont pas très nombreux, mais nous espérons que beaucoup suivront leur exemple. Il suffit simplement de les rassurer.

A combien peut-on estimer les populations encore ici, à la mission catholique ?

Nous avions dénombré 27 703 personnes. Aujourd’hui, elles sont environ 15 000. Nous espérons que le nombre va diminuer, en raison du travail abattu auprès des populations pour les inciter à retourner chez elles. Des actions sont en cours pour que celles qui ont tout perdu reprennent goût à la vie, et qu’elles aillent redonner vie à leur village.

Il y a de l’espoir, lorsqu’on vous écoute.

Je pense que la réconciliation est possible ; il y a de l’espoir. Malgré tout ce qui s’est passé, les Ivoiriens demeurent un peuple pacifique. Tous aspirent à la paix. La mission du gouvernement, c’est de réconcilier tous les fils et filles de ce pays. Arrêter les exactions, les représailles ; éviter la chasse aux sorcières. Il faut que le vainqueur tende la main au vaincu. Il faut permettre à cette population de revivre ensemble : c’est possible ! Moi-même je suis issu d’un métissage. Mon père et ma mère ne sont pas de la même région : un avantage pour nous. Nous devons travailler pour une Côte d’Ivoire ouverte au monde. Nous croyons aussi qu’il est possible de trouver des solutions aux problèmes de ses populations. La question du foncier rural, la réinsertion des jeunes : la résolution de ces problèmes va participer à la réconciliation et à la cohésion sociale. Nous disons aussi aux humanitaires, d’aider le pays à retrouver son lustre d’antan, c’est-à-dire le lieu où les populations du monde peuvent se retrouver pour fumer le calumet de la paix, pour un vivre-ensemble harmonieux. Cette paix est possible ; Dieu nous aidera.

Propos recueillis à Duékoué par Ousseyni Kindo

Crédits photos : Basile Zoma

Téléchargez

le magazine en ligne

Articles similaires

Jeudi 08 février 2024 Goma, RD Congo Civils sous les bombes, déplacés par milliers, enfants perdus… Des organisations humanitaires présentes

10 Janvier 2024 Saint-Ouen, France   “Si le bébé que tu portes est une fille, on pourrait faire une demande d’asile

22 novembre 2023 Libreville, Gabon L’ONU via son agence le PAM s’est alarmée mardi 21 novembre d’un “arrêt imminent” de son

  30 octobre 2023 Genève, Suisse Un nombre record de 6,9 millions de personnes sont actuellement déplacées à l’intérieur de la

Pas de pauvreté

Éliminer la pauvreté sous toutes ses formes et partout dans le monde.

No poverty

End poverty in all its forms and everywhere.

Faim«zero»

Éliminer la faim, assurer la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir l’agriculture durable.

Zero hunger

Éliminer la faim, assurer la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir l’agriculture durable.

Bonne santé et bien-être

Assurer une vie saine et promouvoir le bien-être pour tous à tout âge.

Good health and well-being

Ensure healthy lives and promote well-being for all at all ages

Education de qualité

Assurer une éducation de qualité exclusive et équitable et promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie pour tous.

Quality education

Ensure exclusive and equitable  quality education and promote lifelong learnig opportunities for all.

égalité entre les sexes

Assurer l’égalité des sexes et l’autonomisation de toutes les femmes et les filles.

Gender equality

Achieve gender equality and empower all women and girls.

Eau propre et assainissement

Assurer la disponibilité et la gestion durable de l’eau et de l’assainissement pour tous.

Clean water and sanitation

Ensure availability and sustainable management of water and sanitation for all.

Energie propre et D’un coût abordable

Assurer l’accès à une énergie abordable, fiable, durable et moderne pour tous.

Affordable and clean energy

Ensure access to affordable, reliable, sustainable and modern energy for all.

Travail décent et croissance économique

Promouvoir une croissance économique soutenue, inclusive et durable, le plein emploi productif et un travail décent pour tous.

Decent work and economic growth

Promote sustained, inclusive and sustainable economic growth, full and productive employment and decent work for all.

Industrie, innovation et infrastructure

Construire des infrastructures résilientes, promouvoir une industrialisation inclusive et durable et encourager l’innovation.

Industry, innovation and infrastructure

Build resilient infrastructure, promote inclusive and sustainable industrialization and foster innovation.

Inégalités réduites

Réduire les inégalités entre les pays et au sein des pays.

Reduced inequalities

Reduce inequalities among and within countries.

Ville et communautés durables

Rendre les villes et les établissements humains inclusifs, sûrs, résiliants et durables.

Sustainable cities and communities

Make cities and human settlements inclusive, safe, resilient and sustainable.

Consommation et production responsable

Assurer des modes de consommation et de production durables.

Responsible consumption and production

Ensure sustainable consumption and production patterns.

Mesure relatives à la lutte contre les changements climatiques

Prendre des mesures urgentes pour lutter contre le changement climatique et ses impacts.

Climate action

Take urgent action to combat climate change and its impacts.

Vie aquatique

Conserver et utiliser durablement les océans, les mers et les ressources marines pour le développement durable.

Life below water

Conserve ans sustainably use the oceans, seas and marine resources for sustainable development.

Vie Terrestre

Protéger, restaurer et promouvoir l’utilisation durable des écosystèmes terrestres, gérer durablement les forêts, lutter contre la désertification, stopper et inverser la dégradation des sols et mettre un terme à la perte de biodiversité.

Life on land

Protect, restore and promote sustainable use of terrestrial ecosystems, sustainably manage forests, combat desertification and halt and reverse land degradation and halt biodiversity loss.

Paix, justice et institutions efficaces

Promouvoir des sociétés pacifiques et inclusives pour le développement durable, assurer l’accès à la justice pour tous et mettre en place des institutions efficaces, responsables et inclusives à tous les niveaux.

Peace, justice, and strong institutions

Promote peaceful and inclusive societies for sustainable development, provide access to justice for all and build effective, accountable and inclusive institutions at all levels.

Partenariats pour la réalisation des Objectifs

Renforcer les moyens de mise en œuvre et revitaliser le partenariat mondial pour le développement durable.

Partnerships for the goals

Strenghen the means of implementation and revitalize the global partnership for sustainable development.