Actualité

A Khartoum, l’odeur persistante de la mort dans les hôpitaux

Lundi 24 avril 2023
Khartoum, Soudan

Samedi, Ibrahim Mohammed a découvert que son voisin de lit à l’hôpital était mort.
Trois jours plus tard, étouffé par l’odeur de son corps putréfié, il a été forcé de partir
car les balles sifflaient autour de lui.
A Khartoum, la guerre entre les généraux qui se disputent le pouvoir a achevé un
système de santé déjà à genoux dans un pays secoué depuis des décennies par des
guerres et des sanctions internationales.
Après plus d’une semaine de guerre ouverte au coeur de la capitale de plus de cinq
millions d’habitants, patients et médecins décrivent une horreur absolue.
Mohammed Ibrahim, 62 ans, visite régulièrement son fils Ibrahim, 25 ans, à l’hôpital
où il est soigné pour une leucémie. Le 15 avril, son calvaire a pris une toute autre
tournure.
Son voisin de lit est mort “mais son corps a été laissé là à cause des combats”, raconte
le sexagénaire à l’AFP.

-“Morgues pleines”-


Pour le docteur Attiya Abdallah, secrétaire général du syndicat des médecins, ce genre
de scène n’est plus rare au Soudan en plein chaos: “des cadavres en décomposition
restent dans des salles d’hôpital” faute de pouvoir être déplacés.
“Les morgues sont pleines, les cadavres jonchent les rues, même les hôpitaux qui
traitent les blessés peuvent être forcés de tout arrêter à n’importe quel moment”,
raconte-t-il, exténué.
Car partout dans la ville, les feux croisés n’épargnent ni médecins, ni malades, ni
hôpitaux.
Mohammed Ibrahim a dû faire un choix cornélien: “soit on restait dans l’odeur
putride, soit on sortait et on se faisait tirer dessus”.
Mais après trois jours sans nourriture, ni eau, ni électricité à l’hôpital, “on nous a dit
de partir parce qu’il y avait des combats et que l’hôpital était touché par des tirs”.
L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a recensé dimanche “huit morts et deux
blessés” parmi le personnel soignant.

En tout, selon le syndicat des médecins, 13 hôpitaux ont été bombardés et 19 autres
forcés de fermer – faute de matériel ou parce que réquisitionnés par des combattants.
“On se retrouve obligés de faire partir des patients parce qu’ils risquent de se faire tirer
dessus et de mourir s’ils restent”, raconte le docteur Abdallah.
Mohammed Ibrahim, lui, a dû porter son fils malade à bout de bras “à pied, sous les
tirs et au milieu des combats” pendant cinq heures pour retrouver leur maison.
C’est là désormais qu’Ibrahim dépérit parce qu’avec près de trois quarts des hôpitaux
hors service et “les salles d’opération en état qui ne traitent plus que les urgences”,
selon le docteur Abdallah, aucun hôpital n’a pu l’admettre.

-“Deux médecins pour un hôpital” –


Car tout est désormais rationné dans les hôpitaux de Khartoum et de plusieurs autres
régions en proie aux combats: “il nous manque des équipements médicaux et
chirurgicaux, du fuel pour les générateurs, des ambulances, des poches de sang”,
raconte le docteur Abdallah.
“Dans certains hôpitaux, ce sont les mêmes soignants qui travaillent depuis le 15 avril
sans aucun repos. Certains établissements n’ont plus qu’un seul chirurgien, parfois il
ne reste plus que deux médecins pour tout un hôpital”, poursuit-il.
Et tous les appels à une trêve humanitaire ou à des couloirs sécurisés n’ont mené à
rien jusqu’ici. Les soignants sont régulièrement agressés, dénonce l’ONU, et pour des
combattants lancés dans une lutte à mort, les hôpitaux ne sont plus des sanctuaires.
Sur les réseaux sociaux, les habitants tentent de s’organiser pour trouver des
médicaments pour leurs proches souffrant de maladies chroniques.
Mais les stocks fondent à vue d’oeil et l’Unicef annonce déjà que combats et coupures
de courant pourraient avoir raison d’une réserve de 40 millions de dollars d’insuline et
de vaccins dans le pays.
Vendredi, alors qu’une énième promesse de cessez-le-feu tombait à l’eau, le syndicat
des médecins expliquait sur Facebook comment manipuler, déplacer et enterrer un
corps en décomposition.
bur/ila/jnd
© Agence France-Presse

Téléchargez

le magazine en ligne

Articles similaires

Jeudi 08 février 2024 Goma, RD Congo Civils sous les bombes, déplacés par milliers, enfants perdus… Des organisations humanitaires présentes

10 Janvier 2024 Saint-Ouen, France   “Si le bébé que tu portes est une fille, on pourrait faire une demande d’asile

Mardi 05 décembre 2023 Yaoundé, Cameroun   Dans le nord rural du Cameroun, où elles sont nées, très peu de femmes

Réalisée par Youssouph BODIAN-    Samedi 09 décembre 2023 « Nous avons brisé le tabou de la transplantation d’organe » Après un

Pas de pauvreté

Éliminer la pauvreté sous toutes ses formes et partout dans le monde.

No poverty

End poverty in all its forms and everywhere.

Faim«zero»

Éliminer la faim, assurer la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir l’agriculture durable.

Zero hunger

Éliminer la faim, assurer la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir l’agriculture durable.

Bonne santé et bien-être

Assurer une vie saine et promouvoir le bien-être pour tous à tout âge.

Good health and well-being

Ensure healthy lives and promote well-being for all at all ages

Education de qualité

Assurer une éducation de qualité exclusive et équitable et promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie pour tous.

Quality education

Ensure exclusive and equitable  quality education and promote lifelong learnig opportunities for all.

égalité entre les sexes

Assurer l’égalité des sexes et l’autonomisation de toutes les femmes et les filles.

Gender equality

Achieve gender equality and empower all women and girls.

Eau propre et assainissement

Assurer la disponibilité et la gestion durable de l’eau et de l’assainissement pour tous.

Clean water and sanitation

Ensure availability and sustainable management of water and sanitation for all.

Energie propre et D’un coût abordable

Assurer l’accès à une énergie abordable, fiable, durable et moderne pour tous.

Affordable and clean energy

Ensure access to affordable, reliable, sustainable and modern energy for all.

Travail décent et croissance économique

Promouvoir une croissance économique soutenue, inclusive et durable, le plein emploi productif et un travail décent pour tous.

Decent work and economic growth

Promote sustained, inclusive and sustainable economic growth, full and productive employment and decent work for all.

Industrie, innovation et infrastructure

Construire des infrastructures résilientes, promouvoir une industrialisation inclusive et durable et encourager l’innovation.

Industry, innovation and infrastructure

Build resilient infrastructure, promote inclusive and sustainable industrialization and foster innovation.

Inégalités réduites

Réduire les inégalités entre les pays et au sein des pays.

Reduced inequalities

Reduce inequalities among and within countries.

Ville et communautés durables

Rendre les villes et les établissements humains inclusifs, sûrs, résiliants et durables.

Sustainable cities and communities

Make cities and human settlements inclusive, safe, resilient and sustainable.

Consommation et production responsable

Assurer des modes de consommation et de production durables.

Responsible consumption and production

Ensure sustainable consumption and production patterns.

Mesure relatives à la lutte contre les changements climatiques

Prendre des mesures urgentes pour lutter contre le changement climatique et ses impacts.

Climate action

Take urgent action to combat climate change and its impacts.

Vie aquatique

Conserver et utiliser durablement les océans, les mers et les ressources marines pour le développement durable.

Life below water

Conserve ans sustainably use the oceans, seas and marine resources for sustainable development.

Vie Terrestre

Protéger, restaurer et promouvoir l’utilisation durable des écosystèmes terrestres, gérer durablement les forêts, lutter contre la désertification, stopper et inverser la dégradation des sols et mettre un terme à la perte de biodiversité.

Life on land

Protect, restore and promote sustainable use of terrestrial ecosystems, sustainably manage forests, combat desertification and halt and reverse land degradation and halt biodiversity loss.

Paix, justice et institutions efficaces

Promouvoir des sociétés pacifiques et inclusives pour le développement durable, assurer l’accès à la justice pour tous et mettre en place des institutions efficaces, responsables et inclusives à tous les niveaux.

Peace, justice, and strong institutions

Promote peaceful and inclusive societies for sustainable development, provide access to justice for all and build effective, accountable and inclusive institutions at all levels.

Partenariats pour la réalisation des Objectifs

Renforcer les moyens de mise en œuvre et revitaliser le partenariat mondial pour le développement durable.

Partnerships for the goals

Strenghen the means of implementation and revitalize the global partnership for sustainable development.