Actualité

Gambie : La mutilation génitale féminine pourrait effectuer un grand retour. Militants des droits de la femme et l’ONU mobilisés contre cette décision.

Vendredi 08 mars 2024

Un parlementaire indépendant a récemment déposé un projet de loi visant à lever l’interdiction de l’excision.

La pratique avait été proscrite dans ce pays majoritairement musulman en 2015 à l’époque où Yahya Jammeh était encore président.

Le parlementaire Almameh Gibba a introduit la proposition de loi en première lecture ce lundi 04 mars 2024.

L’examen a été renvoyé à une seconde lecture prévue le 18 mars. L’homme indique que  l’excision n’est pas une nécessité en Islam bien que des religieux musulmans influents fassent pression pour la levée de l’interdiction.

Tandis que les militants des droits des femmes promettent de faire campagne pour son maintien.

La directrice de l’Association des avocates de Gambie, Anna Njie, a déclaré que l’abrogation de l’interdiction serait un pas en arrière.

“Nous n’avons pas le pouvoir de dire à l’Assemblée nationale ce qu’il faut faire, mais nous avons des droits réservés dans la constitution pour intenter des poursuites lorsque certains droits fondamentaux sont violés”, a-t-elle déclaré.

Le chef du parti majoritaire au Parlement, Billay Tunkara, a déclaré qu’il n’avait pas encore décidé d’appuyer le projet de loi. “Nous prenons notre temps parce que c’est un domaine très sensible qui n’a pas seulement lié à la religion ou à l’aspect culturel, mais aussi les droits de l’homme et les questions de santé”, a-t-il déclaré.

Plus des trois-quarts  (+ de 75%) des femmes gambiennes âgées de 15 à 49 ans ont subi des mutilations génitales, selon l’ONU.

L’ONU appelle la Gambie à ne pas relégaliser l’excision

Un projet de loi au parlement gambien vise à abroger la loi modifiant la loi qui interdit les mutilations génitales féminines depuis 2015. Le Haut-Commissariat aux droits de l’homme à Genève demande le retrait de ce projet.

L’ONU a appelé les élus de Gambie à «rapidement retirer» un projet de loi levant l’interdiction des mutilations génitales féminines, qui sont «une violation odieuse des droits humains».

«Nous sommes alarmés par le dépôt d’un projet de loi au parlement gambien visant à abroger la loi modifiant la loi sur les femmes de 2015 qui interdit les mutilations génitales féminines», a déclaré un porte-parole du Haut-Commissariat des Nations Unies, interrogé par l’AFP.

En seconde lecture, le 18 mars

«Ces mutilations constituent une violation odieuse des droits humains et causent des préjudices physiques et mentaux permanents aux femmes et aux filles», a-t-il souligné.

Pour le Haut-Commissariat, «il est crucial que la Gambie maintienne les acquis réalisés pour lutter contre cette pratique néfaste et continue de promouvoir une société qui protège les droits et la dignité de tous, en particulier des femmes et des filles».

L’Assemblée nationale de Gambie a commencé lundi l’examen du texte de loi dénoncé par l’ONU. Une seconde lecture du texte est prévue le 18 mars et ses perspectives d’adoption et d’application sont incertaines.

L’éventualité d’un retour à la légalisation des mutilations génitales féminines, dont l’excision, divise l’opinion gambienne depuis des mois, entre les tenants de la tradition et de nombreuses organisations de la société civile qui pressent au contraire le gouvernement de rester ferme.

L’Unicef indiquait dans un rapport en 2021 que 76% des Gambiennes de 15 à 49 ans avaient subi des mutilations génitales et 75% des Gambiennes de 15 à 19 ans.

Plus de 230 millions de survivantes de mutilations génitales dans le monde, selon l’Unicef

Plus de 230 millions de filles et de femmes en vie aujourd’hui dans le monde ont subi des mutilations génitales, un chiffre en hausse de 15% depuis la précédente estimation de 2016, selon un rapport de l’Unicef publié ce jeudi 07 mars 2024

L’Afrique est le continent le plus touché avec plus de 144 millions de survivantes de ces mutilations génitales féminines, devant l’Asie (80 millions) et le Moyen-Orient (six millions), précise ce rapport qui se concentre sur 31 pays où la pratique est courante.

Humaniterre

Sources : Africanews/AFP

Articles similaires

08 avril 2024 Genève, Suisse Quelque 13.000 migrants haïtiens ont été renvoyés chez eux de force par des Etats voisins

07 avril 2024 Goma, RD Congo “Je suis une enfant de la guerre”, lance Rachel Sematumba, assise chez elle, enveloppée

Pas de pauvreté

Éliminer la pauvreté sous toutes ses formes et partout dans le monde.

No poverty

End poverty in all its forms and everywhere.

Faim«zero»

Éliminer la faim, assurer la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir l’agriculture durable.

Zero hunger

Éliminer la faim, assurer la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir l’agriculture durable.

Bonne santé et bien-être

Assurer une vie saine et promouvoir le bien-être pour tous à tout âge.

Good health and well-being

Ensure healthy lives and promote well-being for all at all ages

Education de qualité

Assurer une éducation de qualité exclusive et équitable et promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie pour tous.

Quality education

Ensure exclusive and equitable  quality education and promote lifelong learnig opportunities for all.

égalité entre les sexes

Assurer l’égalité des sexes et l’autonomisation de toutes les femmes et les filles.

Gender equality

Achieve gender equality and empower all women and girls.

Eau propre et assainissement

Assurer la disponibilité et la gestion durable de l’eau et de l’assainissement pour tous.

Clean water and sanitation

Ensure availability and sustainable management of water and sanitation for all.

Energie propre et D’un coût abordable

Assurer l’accès à une énergie abordable, fiable, durable et moderne pour tous.

Affordable and clean energy

Ensure access to affordable, reliable, sustainable and modern energy for all.

Travail décent et croissance économique

Promouvoir une croissance économique soutenue, inclusive et durable, le plein emploi productif et un travail décent pour tous.

Decent work and economic growth

Promote sustained, inclusive and sustainable economic growth, full and productive employment and decent work for all.

Industrie, innovation et infrastructure

Construire des infrastructures résilientes, promouvoir une industrialisation inclusive et durable et encourager l’innovation.

Industry, innovation and infrastructure

Build resilient infrastructure, promote inclusive and sustainable industrialization and foster innovation.

Inégalités réduites

Réduire les inégalités entre les pays et au sein des pays.

Reduced inequalities

Reduce inequalities among and within countries.

Ville et communautés durables

Rendre les villes et les établissements humains inclusifs, sûrs, résiliants et durables.

Sustainable cities and communities

Make cities and human settlements inclusive, safe, resilient and sustainable.

Consommation et production responsable

Assurer des modes de consommation et de production durables.

Responsible consumption and production

Ensure sustainable consumption and production patterns.

Mesure relatives à la lutte contre les changements climatiques

Prendre des mesures urgentes pour lutter contre le changement climatique et ses impacts.

Climate action

Take urgent action to combat climate change and its impacts.

Vie aquatique

Conserver et utiliser durablement les océans, les mers et les ressources marines pour le développement durable.

Life below water

Conserve ans sustainably use the oceans, seas and marine resources for sustainable development.

Vie Terrestre

Protéger, restaurer et promouvoir l’utilisation durable des écosystèmes terrestres, gérer durablement les forêts, lutter contre la désertification, stopper et inverser la dégradation des sols et mettre un terme à la perte de biodiversité.

Life on land

Protect, restore and promote sustainable use of terrestrial ecosystems, sustainably manage forests, combat desertification and halt and reverse land degradation and halt biodiversity loss.

Paix, justice et institutions efficaces

Promouvoir des sociétés pacifiques et inclusives pour le développement durable, assurer l’accès à la justice pour tous et mettre en place des institutions efficaces, responsables et inclusives à tous les niveaux.

Peace, justice, and strong institutions

Promote peaceful and inclusive societies for sustainable development, provide access to justice for all and build effective, accountable and inclusive institutions at all levels.

Partenariats pour la réalisation des Objectifs

Renforcer les moyens de mise en œuvre et revitaliser le partenariat mondial pour le développement durable.

Partnerships for the goals

Strenghen the means of implementation and revitalize the global partnership for sustainable development.